Ascension 2017. Le parc de la Vanoise Savoie française .

unnamed.jpg5013

unnamed.jpg5035

unnamed.jpg5032

La neige fond , les torrents coulent à flots .

unnamed.jpg5031

unnamed.jpg5028

unnamed.jpg5030

unnamed.jpg5015

Quelques névés à traverser .

unnamed.jpg5012

Le Lac Blanc 2200 m d’altitude , qui porte son nom car il est gelé à plus de 80 % de sa surface .

unnamed.jpg5016

Les sommets culminent à 3500m d’altitude les vallées verdissent à peine la neige fondue.

unnamed.jpg5018

Un refuge à 2200 m d’altitude .

unnamed.jpg5021

unnamed.jpg5004

unnamed.jpg5001

unnamed.jpg5003

1000

Polset fermé l’hiver, hameau de commune de Modane .Saint André à une forêt toute proche avec son plan de l’Ours, qui indique qu’ils y avaient des ours dans la passé .Aujourd’hui 400 loups peuplent les Alpes qui ont dévorés 10 000 moutons cette année 2016/2017 soit 25 moutons par loup .

unnamed.jpg5014

Les pissenlits déjà en fleurs .

unnamed.jpg5000

L’épicéa pousse sur les versants ensoleillés, ce résineux  dont les épines tombent à l’automne pour repousser au printemps

unnamed.jpg5047

unnamed.jpg5025

unnamed.jpg5029

unnamed.jpg5036

unnamed.jpg5034

unnamed.jpg5042

unnamed.jpg5044

unnamed.jpg5047

unnamed.jpg5043

unnamed.jpg5041

La neige est fondue depuis une quinzaine et déjà les fleurs éclosent par milliers , même les cactus se parent de leurs meilleurs atours .

unnamed.jpg5006

Dès 1500m d’altitude les pâturages de montagnes regorgent d’herbes fraiches pour les animaux qui vont retrouver la nature après ces longs mois d’hiver de leurs étables            ( d’octobre à mai ) .

1pnv000302-pn-vanoise-benoit_philippe-750

Le tétras-lyre, ou « petit coq de bruyère » est une espèce relique des époques glaciaires qui occupe la limite supérieure des forêts de montagne.
Il trouve sa nourriture dans les landes à myrtilles, les pelouses, les fourrés d’arcosses (aulnes verts )…

Ce « fouillis végétal » est indispensable à sa survie.
Malheureusement, ses effectifs sont en régression en Vanoise, principalement du fait des aménagements touristiques.

3pnv011707-pn-vanoise-herrmann_mylene-750

Une marmotte qui se dore au soleil printanier .

 

 

 

Publicités

Auteur : alarpad 2

N'ayez jamais peur de la vie, n'ayez jamais peur de l'aventure, faites confiance au hasard, à la chance, à la destinée. Partez, allez conquérir d'autres espaces, d'autres espérances. Le reste vous sera donné de surcroît. Les secrets de la mer Rouge (1931) Henry de Monfreid

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s