Mon marathon de New York.

image001

image002

image002

 

Les jours se suivent et ne se ressemblent pas !!! nous apprend le dicton populaire .

Le marathon de New York est là dimanche 6 novembre 2016, quelle histoire; une de mes premières course !!!! Tous ces gens qui sont là pour vous applaudir, chaque quartier à ces fans,les jazzmans ,les chanteurs de blues, de gospels, même des joueurs de binious, d’accordéons, c’est bien cela le melting pot de cette somptueuse ville .Ces Buildings qui tutoient le ciel , tous plus beaux les uns que les autres, ces ponts et le plus emblématique le pont Verrazano  est un pont suspendu , reliant les arrondissements de Brooklyn et Staten Island, 12 voies réservées à ces 27000 fous de bitume cette année là  ; sans oublier le final dans Central Park sublime couleurs automnales .Un peu d’histoire :

Le premier marathon de New York City s’est tenu en 1970, les 127 concurrents présents, qui ont tous payé 1$ d’inscription, ont couru plusieurs boucles autour de Park Drive dans Central Park. Pour cette première édition, seuls 55 coureurs ont passé la ligne d’arrivée !! Quelle histoire, merci encore au très regretté défunt Fred Lebow qui a tant oeuvré pour cette course mythique .

Et depuis ce temps là je cours, j’aime courir jusqu’à l’épuisement des marathons, des saintélyon 70 km la nuit , le Puy en Velay/Firminy 68 km la nuit , Roanne/Thiers 50 km la nuit, des 100 km Millau la mythique, la Stévenson 150 km en trois jours sur les traces de Robert Louis Stévenson et son célèbre roman  » l’Ile au trésor  « , 50 km en Virginie aux Etats Unis , les trails c’est aujourd’hui ce que je préfère le dernier cette année le trail du Galibier dans les Alpes 2600 m de dénivelés positif et 46 km ce qui équivaut à environ 72 km en terrain vallonné .

Aujourd’hui immobilisé pour une fracture du péroné à plus de 2000m d’altitude,alors je suis suspendu à ma fenêtre à regarder les montagnes qui nous entourent trois mois de convalescence et de rééducation , avant de reprendre les pistes pour mon plus grand bonheur .

Je rêve de courir,la diagonale du Fou à la Réunion,l’UTMB le tour du Mont Blanc,des courses aux Etats Unis , en Australie ou en Nouvelle Zélande 70 km sur le sable noir avec un taux d’humidité exceptionnel que des bénévoles !!!!

En attendant l’église de village de la Haute Maurienne me protège !!!!

20161029_144803

 

Publicités

Auteur : alarpad 2

N'ayez jamais peur de la vie, n'ayez jamais peur de l'aventure, faites confiance au hasard, à la chance, à la destinée. Partez, allez conquérir d'autres espaces, d'autres espérances. Le reste vous sera donné de surcroît. Les secrets de la mer Rouge (1931) Henry de Monfreid

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s