La dépendance ,

20160623_175450

 

20120821_173421

 

Curieusement c’est la nuit que les idées me viennent ,et puis la journée plus rien , j’oublie !!!

Comment imaginer ce monde ou nous sommes nés ;que représentent les quelques années que nous passons sur cette terre !!!

J’ai le sentiment que nous ne faisons que répéter ce que nos aïeux ont vécu !!! souvent en plus léger, je voulais dire moins douloureux  .Mais notre cerveau imagine son monde à sa manière ce que fait de nous des êtres de chair et de sang .

Chaque être humain à son histoire, ces bonheurs et ces malheurs . Il semble que pour certains la vie soit plus facile, est-ce une illusion, un rêve, nous ne sommes pas à la place des autres, nous avons tant de mal à être à notre place et savoir qui nous sommes vraiment .

Je pourrais commencer par ce que je me souviens dès ma plus tendre enfance .J’ai 6 ans en 1952 et me souviens voir ma mère pousser sur un chemin de pierres une poussette noire avec des petites roues de l’époque, je sais qu’à l’intérieur de ce landau ,il y a ma petite sœur Annick qui vient de naître, il y a quelques jours seulement .Nous sommes fin aout il fait chaud, moi je suis ma mère, car je suppose que c’est ce qu’elle m’a dit de faire.

Le chemin est long plusieurs kilomètres, et pour mes petites jambes c’est difficile, nous déménageons, je suis inquiet, je ne sais pourquoi, la peur de l’inconnue sans doute. Ma mère ne dit rien, tout juste quelques mots échangés avec une voisine proche .Il me semble que cette dame nous souhaite bonne chance sous d’autres cieux .Dans ma tête d’enfant cela me parait de bon augure .

Nous venions de quitter cette ferme que mes parents occupaient en fermage et qui appartenait à un riche industriel ayant fait fortune dans le textile en Afrique du Nord et dans ce coin des monts du Lyonnais Monsieur Poizat.

Dans ce petit village ,presque tout appartenait à cette famille. La famille Poizat était grande, nombreuse, tous vivaient grâce aux usines de la famille, personne ne contestait la prédominance de leur nom nulle part

 

Cette illustre famille avait une petite chapelle au cimetière, avec un carré de jardin, sorte de monts des oliviers, mais ici dans ces terres froides, les oliviers étaient remplacés par des rosiers, il y avait même des roses jaune d’un plus bel éclat, le tout entouré de grosses chaines noires fixées à des bornes de pierres taillées matérialisant ainsi un espace privé à jamais .En poussant la porte finement sculptée en fer forgé nos yeux pouvaient admirer ces sculptures pieuses, la Sainte vierge, Saint Joseph, et dans le marbre gravé pour l’éternité les noms et prénoms ainsi que les dates de leur passage sur cette terre de ces gens illustres, au travers  des vitraux ou la lumière pénétrait et donnait mille reflets à cet espace réservé au recueillement . Nous autres les gens pauvres appelions ce lieu de culte, le caveau Poizat.

C’est cette famille qui installa la première machine à vapeur dans ces ateliers. Chaque villageois y allait de son bonjour monsieur ou bonjour madame à la vue d’un quelconque membre de cette illustre famille. Bien sûr quelques voix s’élevaient bien contre ces gens richissimes , mais ils étaient très minoritaires et contestés par la grande majorité des gens

Car une grande partie du village travaillait directement pour les Etablissements Poizat Frères  .

 

J’avais une dizaine d’année quand celui qui me servit de père, me dit avec beaucoup de condescendance que la police montée à cheval était entrée dans l’église du village dite de Saint Martin pour réprimer les grandes grèves de 1936 qui s’étaient étendues sur tout le pays ; et qui préfiguraient les désordres et l’approche de cette deuxième guerre mondiale .

 

Voici donc les sentiments que j’avais dans ma petite tête d’enfant !!!!

 

Publicités

Auteur : alarpad 2

N'ayez jamais peur de la vie, n'ayez jamais peur de l'aventure, faites confiance au hasard, à la chance, à la destinée. Partez, allez conquérir d'autres espaces, d'autres espérances. Le reste vous sera donné de surcroît. Les secrets de la mer Rouge (1931) Henry de Monfreid

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s